Mon séjour a l'auberge Beachouse aux iles Fidji
Travel Guide |Fiji Tourism Office | |Maps | |Beachouse Website | |Beachouse Links | |Link Exchange |







Currency Converter

Mes autres voyages
Biking Across Australia

Biking from Whitehorse to Inuvik - A Canadian Arctic Journey

My Cycling Trip Across the Icefield Parkway from Jasper to Banff

Biking the Rockies to the Okanagan Valley

My Trip to Sumner, Christchurch, New Zealand

Caving in the Canadian Rockies


Add your Travel Journal or Travel link. Almost 50 places to choose from on the Travelogue Directories

Getting Married in Ocho Rios, Jamaica


More travel stories at

cooltravelstories.com


Mon journal de voyage aux îles Fidji


Je suis arrivé au îles Fidji en août 2004 pour un séjour de 4 jours. J'ai débarqué à l'aéroport international de Nadi sur l'île principale de Viti Levu. Presque immédiatement, j'ai remarqué que les gens du pays étaient extrêmement amicaux et serviables. Par exemple, quand je portais un vélo dans une grande boîte un employé de l'aéroport a marché devant moi pour s'assurer que les gens se déplaçaient hors de mon chemin.

Quand je suis arrivé il était tard et ce fut difficile de trouver un moyen de transport pour le voyage de 2 heures vers mon auberge le Beachouse. J'ai payé $35.00 dollars Fidjien un forfait évidemment dispendieux, 2 ou 3 fois le prix normal. Quoiqu'il ait été cher, c'était une meilleure option que de rester en ville , la nuit, dans un hôtel dans un endroit inconnu.

Je suis arrivé à l'auberge autour de 10:30. Tout le monde mangeait et buvait gaiement dans le café ; la vie dans cette auberge est centrée autour du café. Je n'avais pas fait de réservation mais il y avait quelques chambres disponibles pour environ 25 dollars Fidjien (Canadien $20.00). Après avoir marché dans la nuit au travers du camping, j'ai trouvé ma cabine colorée parmi les beaux arbres tropicaux.

Mon premier jour, je me suis réveillé parmi une journée ensoleillé et superbe. J'étais étonné de voir que quelques Fidjiens connaissait deja mon prénom. La majeure partie du personnel de l'auberge était des Fidjiens qui étaient extrêmement gentils et polis.

Il y avait également d'autres personnes intéressantes qui provenaient de partout dans le monde. Dont, l'un d'entre eux était un monsieur australien plus âgé d'environ 50 ans, si je me rappelle correctement son nom était Bob. Il était un maniac du surf et j'ai eu le plaisir de l'observer en acton sur les vagues devant l'auberge. Il aimait parler à quiconque comme si ils étaient des amis. C'était bien de rencontrer quelqu'un qui vous parle. Certains étaient venus avec des amis mais quelques uns d'entre nous étions seuls.

Jai profité de la belle journée ensoleillée pour aller faire du snorkeling. Pour quelques dollars, on m'a permis de garder l'ensemble de snorkeling toute la journée. J'ai eu beaucoup de plaisir à nager dans les eaux chaudes et de regarder les beaux poissons tropicaux et étoiles de mer violettes, communes parmi les coraux . Tristement plusieurs des coraux près de l'auberge ont été endommagés pour différentes raisons mais un peu plus loin de la rive on peut en trouver en meilleure états.

Le Beachouse était tres animé durant la soirée les residents de partout dans le monde convergaient au café. Dans une petite hutte je pouvais également entendre que les gens du pays jouaient de la guitare et passaient une boisson amère locale appelé Kava. Après que vous ayez pris quelques verres, elle est supposé de vous aider a relaxer. Apres avoir pris un verre, j'étais plutot stresser: je n'avais aucune intention d'en prendre un deuxième. Je me suis faufilé discretement hors de la hutte pour ne pas insulter personne. En outre, l'odeur de la marijuana concurrençait aussi avec les odeurs des fleurs tropicales. D'un coté, je me suis comme senti que j'étais retourné en arrière dans les temps hippy.

Le jour suivant, j'avais le gout pour des mets Fidjien authentiques. Tristement beaucoup de la nourriture de l'auberge est occidentalisé. Donc, J'ai décidé de faire une promenade sur la route étroite pour trouver un village tipique ou je pourrais trouver un endroit qui serve des mets locaux. J'ai passé un hotel énorme appelée le Warwick . Trop dispendieux, j'ai continue encore quelques km et j'ai vu un petit stand où des gens de la place faisaient un barbecue et ils grillaient de l'agneau et le servaient avec une racine locale. J'ai eu deux plats. C'était délicieux et cela m'a seulement coûté quatre dollars Fidjien. J'ai été vraiment satisfait.

Plus tard, je suis allé a la pêche. J'avais apporté ma propre canne à pêche du Canada. Je suis allé pêcher autour des coraux quand la marée était basse. Les poissons mordaient a l'appat continuellement mais le calmar que j'ai employé pour l'appat disparaisssait toujours et pas de poisson. Le jour suivant, j'ai décidé de mettre un plus petit hamecon afin d'essayer d'attraper les poissons plus petits et cela a fonctionné. J'ai aussi changer l'appat. J'ai utilisé du Marlin qui m'avait été donné par le cuisinier de l'auberge. Mon premier lancé , j'ai attrapé un snapper rouge. En peu de temps, j'avais plusieurs poissons. Les Fidjiens semblaient étonner de mon succès et ils ont commencé à se disputer pour obtenir mes poissons.

Le jour suivant, j'étais au café près du tableau qui décrivait toutes les activités offertes à l'auberge (plongée sous-marine, pêche maritime profonde, surfer, bijoux et métiers faisant) et un groupe était prêt pour faire une randonnée dans la jungle. Le ciel était gris et j'ai pensé que ce n'était pas une bonne journée de plage, j'ai accepté l'invitation du guide et je suis allé faire la randonnée dans la jungle. Cela fut une excellente décision. J'ai eu le temps de ma vie.

Le guide était également le propriétaire de la terre où la piste se trouvait. Le point culminant du voyage fut l'escalade des chutes spectaculaires et la baignade au pied de cette merveille de la nature. En chemin le guide, un gentil homme Fidjien qui aimait m'appeler le Canadian, nous racontait toutes sortes d'histoires. Il nous a dit que chaque homme au Fiji a un bâton à la maison pour rappeler a leurs épouses qui est le chef de la maison. Il nous a également dé crit toutes les plantes sur la piste entre autre ceux qui étaient commestibles.

Nous sommes finalement arrivés au pied des chutes et nous avons mis nos maillots de bain. Nous avons sauté dans l'eau merveilleuse. Un peu plus tard, nous avons commencé à escalader les chutes glissantes. Certains choisissent d'utiliser l'itinéraire sûr en contournant les chutes pour atteindre le sommet. La fille allemande devant moi a commencé à avoir des difficultés. Avec sa permission, et avec l'encouragement du guide, j'ai poussé son derriere... Si elle était tombée sur moi nous serions tombés sur les roches et dans l'eau profonde. J'ai également aidé le type au-dessus de moi. Je me suis senti fier que le type le plus âgé du groupe, moi, ait pu se rendre jusqu'au sommet. C'était vraiment une expérience mémorable. C'était les meilleurs sept dollars que j'ai dépensés durant mon voyage.

En arrivant au village, j'ai acheté quelques papayes, six pour deux dollars. Ils étaient vraiment delicieux.

Dimanche, je suis allé à l'église. C'était un peu étrange, les pasteurs et la majeure partie de l'église était des Coréens mais le service était en anglais avec un accent coréen. Ils étaient tres sympathiques.

Durant l'après-midi, j'étais prêt à dire au revoir à cette belle île et à ses personnes charmantes. Beaucoup d'employés de l'auberge sont venus nous dire au revoir. Je me demandais quand je serais de retour.




Partners



WillGoTo, Annuaire pour le voyage et le tourisme www.Travel-Library.com
www.fijinet.com




Travel Directory
z